Le point P et les zones érogènes de l’homme

« L’homme est une femme comme les autres » disait le film de Jean-Jacques Zilbermann et preuve en est que le corps masculin a également ses points de plaisir à nominations alphabétiques, à commencer par son propre point G à l’extase légendaire. Le grand G côté masculin est un peu à part puisqu’il emprunte un chemin de plaisir moins conventionnel qui passe par le rectum et qui mène à la prostate, source d’extases hors du commun mais qui demandent exploration…

Ces messieurs possèdent également d’autres points délicieux même si moins célèbres et qui jalonnent la zone privilégiée et plus commune autour du pénis… Les demoiselles ne sont donc pas les seules à cultiver les bons points.

On prétend souvent que ces messieurs, contrairement aux dames, ont le plaisir facile et la satisfaction qui se contente de peu du fait de l’atteinte orgasmique un peu plus mécanique. En réalité, de la même manière que les femmes sont dotées de zones particulièrement délectables et ciblées, les hommes possèdent des subtilités autour de la zone sexuelle.

Alors mesdames, pour envoyer vos partenaires vers des septièmes cieux par le biais de nouvelles voies, voici pour vous quelques secrets des plaisirs à réveiller derrière la feuille de vigne masculine…

Le point B

Nommé point B par le sexologue Gérard Leleu, cette zone correspond à la base du pénis, sous les bourses, là où commence la partie érectile. On est ici à la frontière entre le périnée et le sexe.

Stimulation manuelle

C’est avec les doigts que la stimulation sera la plus efficace. Il s’agit d’effectuer de douces pressions ou de masser langoureusement cette zone sensible pour des plaisirs subtiles mais profonds et de belles et agréables érections…

Stimulation buccale

Les caresses buccales de cette zone seront toujours bienvenues et en adoptant une langue ferme et décidée, vous devriez pouvoir procéder à un massage spectaculaire de l’endroit mêlant chaleur et tendresse à la fois…

Les Bourses

La peau qui enveloppe les testicules est elle aussi une zone de plaisirs délicieux, encore faut-il être prudent dans la caresse : si le contenant adore qu’on le bouscule, ce n’est absolument pas le cas du contenu !

Stimulation manuelle

A l’aide de votre pouce et de votre index, caressez doucement la peau des bourses, effleurez-la avec lenteur et délicatesse, puis faites entrez progressivement les autres doigts dans la danse et saisissez avec une infinie douceur l’enveloppe et ses deux habitants tout en continuant votre jeu d’effleurement… Frissons de plaisir et instants d’infinie détente devraient combler votre homme !

Stimulation buccale

Si vous souhaitez explorez la zone avec la bouche, optez pour de tendre baisers en laissant glisser de temps à autre votre langue entre vos lèvres pour une petite caresse humide et chaude…

Le Point A

Ainsi appelé également par le sexologue Gérard Leleu, le point A est situé à la base de la verge. Si le point B est sous les bourses, là où la verge disparaît sous le périnée, le point A est la base externe, placée juste au-dessus des bourses.

Stimulation manuelle

Tout comme le point B, sa stimulation manuelle sera plus efficace et des pressions délicates sur le corps caverneux, c’est à dire sur la face antérieure de la verge, seront à la fois à l’origine de doux plaisirs mais également d’érections solides et agréables.

Stimulation buccale

Vous pourrez également surprendre votre partenaire en lui prodiguant quelques coups de langues fermes et décidés sur cet endroit délectable…

Le fourreau

Il s’agit de la tige en elle-même, de ce qui fait l’existence de la forme phallique : cette partie qui s’étend du point A jusqu’en dessous du gland…

Stimulation manuelle

On stimule généralement le fourreau à la main en le saisissant et en effectuant un mouvement répété de bas en haut… Il existe également des variantes avec les pieds ou même à l’aide de la poitrine, à condition que celle-ci soit suffisamment généreuse… Ce mouvement de va et vient mène à l’éjaculation, point d’orgue de l’extase masculine, mais sans aller jusqu’à cette extrémité délectable, afin de faire durer les choses, le mouvement de haut en bas à vitesses variables sera une grande source de plaisir.

Stimulation buccale

A l’aide de votre bouche, la stimulation prend alors la tournure claire d’une fellation et la douce chaleur ainsi propagée ne fera que plonger davantage votre homme dans les méandres du délice…

Le gland

Point le plus sensible du sexe masculin, il est composé du méat, orifice par lequel sont expulsés les fluides, du frein qui correspond à la petite languette de peau qui relie le gland au fourreau et enfin des deux joues qui composent la plus grande partie du gland.

Stimulation manuelle

Le gland étant très sensible, sa stimulation à l’aide d’un doigt nécessite que celui-ci soit un peu lubrifié, soit à l’aide de salive soit du liquide séminal que l’excitation a pu faire sortir du méat, ou par le biais d’un hydratant intime. Le gland est la zone la plus sensible et souvent la plus délicieuse pour la majorité des hommes. Une fois que celui-ci est humidifié, caressez doucement toutes les parties : le frein est très sensible aux effleurements, effectuez de petits cercles sur celui-ci avec votre doigt. Massez avec douceur les joues et redescendez chaque fois un peu plus loin sur le fourreau avant de remonter…

Stimulation buccale

La caresse buccale du gland sera de loin la plus exquise car la chaleur et l’humidité ont la douceur parfaite pour stimuler sans risque d’irriter. Avec votre langue, effectuez de petits cercles autour du gland, attardez-vous sur le frein avant de descendre vers le fourreau pour des caresses plus générales dons ce chargera alors votre palais… A cet instant précis, si vous avez quelques doutes quant au réel potentiel de plaisir de ce type de caresses sur la zone, observez le visage de votre homme…

Le point G masculin ou point P

Point de plaisir masculin un peu à part, il nous fait quitter la zone sexuelle masculine visible pour nous en aller faire un tour du côté de la légendaire extase prostatique. Il nous faut pour cela nous rendre là où se cache la prostate, c’est à dire dans le rectum à environ 7 cm après l’entrée. Pour des raisons pratiques autant que d’hygiène, la stimulation buccale n’est pas possible…

Stimulation manuelle

Pour goûter aux délices prostatiques, il faut glisser un doigt ou un masseur adapté dans le rectum et chercher cette petite boule qu’est la prostate et qui a la consistance d’une balle en mousse située sur la paroi supérieure, côté vessie. Une fois dénichée, il s’agit alors de la masser doucement à l’aide d’un doigt ou de laisser faire le vibreur. Les témoignages parlent d’un plaisir unique, à part, d’extases inégalables et auxquelles on goûte sous forme de paliers de plaisirs qui ne cessent de monter toujours plus haut…

Faites des détours

Les zones décrites ci-dessus sont par ailleurs des zones érogènes primaires mais il ne faut pas omettre les caresses en amont sur les parties moins directement sexuelles que sont les zones érogènes secondaires tels que les mamelons, le ventre, les lèvres…

L’homme est en effet largement muni de zones de plaisir à exploiter et il n’est définitivement pas la machine à orgasme unique comme on le considère parfois. Si l’extase masculine sait effectivement emprunter une route droite et rapide, votre homme vous sera d’une éternelle reconnaissance si vous lui faites découvrir les chemins de travers qui permettent de rallonger le voyage et de rendre celui-ci encore plus exceptionnel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *