Six techniques pour booster son plaisir en solitaire

Soyons franc: la masturbation est parfois un peu monotone. On baisse les stores, on essaie de trouver un truc sympa sur les pages dédiées de Pornhub, aussi longtemps que cela puisse prendre, et hop. Emballé, c’est pesé.

Mais pourquoi une telle précipitation? S’il est vrai que nous sommes souvent pressées par le temps, il faut savoir apprécier ce moment particulier.

C’est en tout cas l’avis des sexologues et thérapeutes.

En matière de masturbation, le maître mot est de prendre son temps, que l’on utilise un vibromasseur ou que l’on parte à la découverte de zones érogènes nécessitant un petit supplément d’amour.

“Pour beaucoup, comparée à une pratique sexuelle festive, la masturbation se résume à un plaisir bref et rapide, note Amy Baldwin, coach en sexe et relations et coanimatrice du podcast “Shameless Sex”. Y mettre un peu du sien procure un plaisir accru ainsi que des orgasmes plus puissants et fréquents.”

Rien d’étonnant à ce que la plupart d’entre nous s’adonnent à une masturbation rapide vu le peu de choses que l’on nous apprend sur le sujet. Vous avez peut-être eu des ennuis pour vous être caressé petit; sans doute vos parents ne vous ont-ils jamais expliqué ce qu’était la masturbation. Il faut dire qu’en cours d’éducation sexuelle, le sujet est vite expédié.

En outre, souligne Amy Baldwin, “beaucoup d’adolescents ont appris à faire vite de peur que l’un de leurs parents entre dans la chambre”.

Heureusement, il n’est jamais trop tard pour adopter une masturbation plus consciente et satisfaisante.

“Le cerveau étant le plus important des organes sexuels, les gens peuvent apprendre à réorienter leur esprit et leur corps pour découvrir de nouvelles façons de prendre du plaisir”, dit-elle. “Lorsque les gens s’initient à la masturbation consciente, ils éprouvent souvent plus de sensations ainsi qu’un plaisir accru et des orgasmes plus puissants et fréquents.”

“La masturbation consciente conduit en effet souvent à une meilleure connexion avec le corps et, dès lors que nous sommes prêts pour toutes les sensations, il peut se produire plein de choses.”

C’est un scénario qui paraît quand même plus sympa que le “emballé, c’est pesé” de tout à l’heure, non? Ci-dessous, des spécialistes du sexe vous font part de leurs meilleurs conseils pour que le sexe en solitaire prenne une autre dimension.

Donnez le ton avant d’attaquer les choses sérieuses, nous dit Amy Baldwin. Si elle a le temps et l’envie de se connecter avec son corps et sa sensualité, elle doit suivre une longue mise en condition pour faire de la masturbation un moment inoubliable.

“Je tamise les lumières (je suis fan des ampoules rouges), je mets une musique sexy, je danse un petit moment nue devant le miroir et je fais courir mes mains sur mon corps jusqu’à ce qu’elles trouvent mes parties génitales, et là, je prends le temps de m’éveiller à chaque sensation, détaille-t-elle. Ce processus peut durer de vingt minutes à une heure.”

 

Soyez à l’écoute de votre corps, explorez de nouvelles zones érogènes

Si vous avez la masturbation rapide, vous connaissez sans doute le moyen le plus rapide de décoller, l’accès direct au septième ciel. Et il n’y a rien de mal à ça: une petite détente et une poussée d’endorphine, c’est toujours agréable.

Mais ralentir un bon coup et tenter de ne faire qu’un avec son corps, c’est vraiment payant, remarque Sari Cooper, sexologue et directrice du Centre de l’amour et du sexe à New York.

“Recentrez-vous sur votre corps en prenant de grandes inspirations abdominales et en étant conscient de chacune des parties du corps et de ce que vous ressentez. Touchez toutes vos zones érogènes pour les réveiller.”

Laissez libre cours à vos fantasmes, regardez du porno, lisez un texte érotique, écoutez Dipsea ou n’importe quelle autre application érotique tout en jouant avec des parties de votre corps que vous ne touchez jamais, conseille-t-elle.

“Prêtez attention aux nouvelles sensations ou pensées qui naissent et fluctuent, sachant que, naturellement, toutes les expériences sexuelles ne constituent pas un ticket direct pour l’orgasme. Prenez aussi le temps de ralentir la montée du plaisir.”

Variez les plaisirs avec votre vibromasseur

Vous avez peut-être l’habitude de faire des choses avec vos doigts ou votre oreiller, mais si vous possédez un vibromasseur, ne le laissez pas toujours sur le même mode. Essayez-les tous, ils sont là pour ça!

“Je conseille aussi de tester le vibromasseur sur différentes parties du corps en plus des parties génitales, indique Heather McPherson, thérapeute conjugale et sexologue au sein du cabinet Respark Therapy à Austin et Denver. Il vous faudra sans doute un peu plus de temps pour parvenir à l’orgasme, et c’est très bien ainsi. Prenez votre temps et laissez-vous aller. Le but est d’explorer toutes les façons d’éprouver du plaisir.”

Jouer avec un vibromasseur risque de ne pas être une priorité pour les hommes. Il existe pourtant des sex toys qui valent le détour pour eux aussi.

Pensez aussi à tester un sex toy qui ne vibre pas.

“Que ce soit un godemiché en verre, un anneau pénien ou un plug anal, laissez-vous le temps de l’apprivoiser, dit-elle. L’idée, c’est d’expérimenter diverses façons de vous donner du plaisir.”

Ne vous condamnez pas à l’orgasme, faites-vous simplement plaisir, sans jugement ni culpabilité

Comme pour l’acte sexuel, l’orgasme n’est pas obligatoire. Axer le sexe ou la pratique en solitaire sur ce seul objectif tue le plaisir. Pratiquer une masturbation consciente, c’est aborder l’expérience avec curiosité, ouverture d’esprit et sans jugement, affirme Janet Brito, psychologue et thérapeute à Honolulu.

“Accordez-vous le droit de vous donner du plaisir plutôt que de vous enfermer dans le cycle de la performance sexuelle, ce qui risque d’aboutir à des sentiments d’angoisse, de stress et de honte, prévient-elle. Le faire pour le faire, c’est un devoir.”

“Engagez-vous plutôt dans une masturbation consciente où vous allez pouvoir être vous-même, apprendre à vous faire plaisir, vous apaiser, nourrir votre âme et votre corps.”

En ces temps particulièrement stressants, voyez la masturbation comme une activité nécessaire, à intégrer à votre routine de soins personnels.

Savourez cette jouissance

Si vous finissez par jouir, laissez-vous le temps d’apprécier les sensations qui suivent, indique Sari Cooper. Posez-vous.

“Il peut y avoir des répliques vraiment agréables, pour peu qu’on les laisse venir”, souligne-t-elle.

Pensez-y: si vous êtes doué pour la masturbation, le jeu sexuel avec votre partenaire n’en sera que meilleur

Au bout du compte, la masturbation vous paraîtra bien plus fun si vous cessez de la considérer comme le parent pauvre du sexe en couple. Dans “The Ethical Slut: A Practical Guide to Polyamory, Open Relationships, and Other Freedoms in Sex and Love, la psychothérapeute Dossie Easton incite ses lecteurs à changer leur façon d’envisager la masturbation.

“Écrivez ceci sur votre miroir: Les gens sexuellement épanouis se masturbent, préconise-t-elle. Vous ne vous branlez pas parce que vous n’avez personne avec qui vous amuser ou parce que vous avez désespérément besoin de prendre votre pied. Vous vous faites l’amour parce que vous méritez de prendre du plaisir et que jouer avec vous-même vous fait du bien.”

C’est une très bonne façon de le dire, même si l’expression “faire l’amour” vous rebute. Formulation mise à part, Dossie Easton persiste et signe: le sexe en solitaire, c’est faire passer son plaisir et soi-même en premier, et aimer son corps.

C’est, pour une fois, l’occasion de se donner la priorité et de se montrer totalement égoïste, assume Sari Cooper.

“Prendre le temps de s’octroyer une merveilleuse expérience sexuelle, c’est un acte d’amour, explique-t-elle. Y compris quand c’est rapide, en fonction de l’intention. Si c’est simplement pour s’endormir ou évacuer la tension, c’est bien aussi.”

Et si pour vous le sexe en couple est plus important que tout, sachez que la masturbation peut être un atout. Si vous savez comment vous donner du plaisir, quel genre de caresses et de stimulations vous appréciez, vous saurez dire ce que vous aimez et vos expériences avec votre partenaire s’en trouveront nettement améliorées, souligne Heather McPherson.

“La masturbation consciente et axée sur le plaisir vous conduira immanquablement à être plus confiant·e avec l’autre”, dit-elle. “Elle peut vous aider à ralentir et apprécier l’instant plutôt que de vous précipiter vers l’orgasme.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *