La position du cadeau

Le cadeau : un nom poétique pour une position à la fois romantique et technique… Ce terme témoigne à la fois de l’idée que les deux amants sont liés tels l’emballage et le paquet-cadeau, mais aussi peut-être, que les partenaires se font, l’un à l’autre, le présent de leur corps.

Comment ?

La femme, allongée sur le dos, relève et croise les jambes autour du bassin de son partenaire. L’homme, en appui sur les coudes, offre son lingam – pénis – à sa partenaire. L’intérêt relationnel est évident : leur attention est concentrée sur eux seuls et leurs regards ne sont pas attirés par l’extérieur. Ils forment un cercle ouvert qui les relie l’un à l’autre. Les amants peuvent ainsi se parler, chuchoter et même s’embrasser tendrement.

Les mouvements

La femme a la liberté de faire onduler son bassin en mouvements circulaires ou de haut en bas. Elle fait ainsi osciller son yoni – vagin – autour du lingam de son partenaire. Ses bras sont libres et elle peut choisir de caresser le visage de son homme, ses mamelons ou ses fesses… mais difficilement sa zone sexuelle, peu accessible dans cette posture. L’homme, quant à lui, a ses deux bras occupés pour soutenir le poids de son corps et ne peut donc pas prodiguer de caresses à sa partenaire. Cette posture n’est pas propice au plaisir lent et profond car la pénétration est difficilement complète ou au prix de tensions musculaires très importantes. L’union du « cadeau » permet plutôt de déguster le plaisir de petits coups amoureux, mouvements de va-et-vient qui sont à l’origine de sensations très différentes de celles des coups profonds.

Le petit plus

L’homme peut profiter de l’agrément cette posture pour prodiguer des baisers à son aimée. La femme, quant à elle, peut bouger de gauche à droite, mouvement souvent oublié dans la pratique amoureuse. Pourtant, ce balancement latéral est très intéressant car les zones du côté du vagin ont un potentiel érogène très important. Autre avantage : si vous pratiquez des mouvements rapides et peu profonds, entraînez-vous à respirer au même rythme. Les mouvements respiratoires associés aux va-et-vient rapides font ainsi monter l’excitation. Cela peut être une bonne méthode pour les hommes qui estiment éjaculer lentement ou avoir du mal à y parvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *