Addict à la masturbation ? les signes qui ne trompent pas

Si la masturbation comporte avant tout des points positifs (connaître son corps, se détendre, etc.), attention, le célèbre adage « tout est bon avec modération » s’applique aussi ici.

Tout comme les autres dépendances, celle-ci peut être assez délicate à reconnaitre et encore plus à aborder. Mais à quel point peut-on dire que trop c’est trop ? Voici les 6 signes les plus courants indiquant que votre habitude à la masturbation est devenue une dépendance… 

Le sexe n’est plus comme avant

Vous sentez que votre rapport avec le sexe à changé. Vous avez peut-être cessé toutes relations sexuelles ? Ou bien avez-vous drastiquement réduit leur fréquence ? Vous ne savez pas si c’est parce que vous êtes branlé juste avant et que l’envie n’y est plus, ou parce que vous avez l’impression que le sexe ne vous comble plus de la même manière qu’avant ? Ce changement d’attitude est le premier signe d’addiction.

Vous vous sentez mal après

Est-ce que vous vous forcez à avoir des relations sexuelles avec votre partenaire pour éviter de lui dire que votre masturbation excessive vous coupe l’envie de sexe ? Vous sentez-vous envahi d’un sentiment de honte après vos sessions en tête à tête avec votre clito ? Si oui, ce sont bien les signes que quelque chose ne va pas. Masturbation et plaisir devraient aller de pair et dès le moment où vous associez cette activité à des émotions négatives, elle perdra de son sens. N’oubliez pas, se masturber est avant tout un moyen d’explorer sa sexualité de manière positive.

Vous ressentez constamment le besoin de vous masturber

Si vous avez simplement besoin d’une petite partie de plaisir, une fois devrait suffire. Mais si vous vous masturbez quatre, cinq ou dix fois de suite et que vous en voulez encore, cela peut être un problème. Voire un échappatoire à une vie quotidienne stressante et angoissante.

Vous ne contrôlez plus vos dépenses en pornographie

Oui le porno c’est génial, mais sa surconsommation peut vous coûter une petite fortune et même vous endetter. Si vous remarquez que vous dépensez toujours plus d’argent pour accéder à du nouveau contenu : attention, votre dépendance pourrait vous ruiner…

Vous pensez sans cesse à votre prochaine séance de masturbation

Si vous faites une fixette sur la prochaine occasion que vous aurez de vous faire plaisir et comment vous allez vous masturber, il est clair que c’est devenu une habitude problématique.

Vous vous masturbez même quand c’est risqué

Vous arrive-t-il d’avoir tellement envie de vous faire du bien que vous le faites même là où c’est interdit (au bureau, en public, en famille, etc.) ? Si vous constatez que votre désir l’emporte sur la raison, il est sans doute temps de demander de l’aide.

Que faire pour s’en sortir ?

La dépendance à la masturbation se traite comme n’importe quelle autre dépendance : groupes de parole anonymes ou encore thérapie de groupe. Il faut absolument qu’une personne qui pense être affectée ose pousser la porte d’un cabinet. Le plus important ? Libérer la parole autour de cette pratique afin de mieux renseigner sur l’addiction à la masturbation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *