Comment dominer une femme au lit et faire ressortir l’animal qui sommeille en vous ?

À la fin de la journée, beaucoup de femmes cherchent un homme qui sait quoi faire au lit. Si vous voulez être celui ci, alors vous devez maîtriser la façon de dominer une femme au lit.

En apprenant à être dominant au lit, vous transporterez aussi ces traits dans le monde réel. Cela vous aidera à devenir plus affirmé et confiant. Alors, il est temps que vous appreniez tout ce que vous devez savoir sur la façon de dominer une femme au lit.

Les femmes aiment les hommes qui savent ce qu’ils font. Et la même chose vaut pour les hommes. Bien sûr, si une femme est inexpérimentée, c’est mignon. Mais les hommes veulent aussi une femme qui sait comment faire une vraie belle fellation. Donc, ce besoin d’expérience va dans les deux sens.

Maintenant, certaines femmes n’aiment pas nécessairement un homme dominant au lit, mais beaucoup de femmes le font. Elles veulent se sentir femme et avoir des relations sexuelles avec un homme qui les défend. Oui, nous retournons aux jours de Tarzan ici. Mais c’est vrai, c’est quelque chose que nous avons tous biologiquement en nous comme les animaux.

Comment dominer une femme au lit

Maintenant, vous pouvez vous inquiéter, en pensant que vous devez tout faire. En tout 1er lieu, vous n’avez pas besoin de devenir un tyran dominant pour qu’elle soit sexuellement excitée au lit. Elle ne cherche pas un homme qui se transforme en Hulk dès qu’il entre dans la chambre. Elle veut un homme qui se transporte dans et hors de la chambre à coucher. Vous avez juste à regarder à l’intérieur pour apprendre comment.

Une première approche personnelle

Avant de tenter de dominer une femme, pensez à vous. Pourquoi n’étiez-vous pas capable de le faire avant ? Est-ce lié à des insécurités que vous avez ? Si oui, vous devez les regarder et réfléchir sur votre estime de soi. Il peut y avoir une raison pour laquelle vous n’êtes pas à l’aise en étant dominant avec une femme. En réfléchissant à cela, vous identifiez le problème racine.

Parlez à votre partenaire.

Vous devez avoir son consentement. Dites-lui à quel point elle est à l’aise quand il s’agit d’activités sexuelles. Le sexe dominant peut être du sexe brut, mais elle peut ne pas être à l’aise avec cela. Si elle veut seulement une domination douce, respectez ses désirs et ne dépassez pas ses limites.

Expérimentez avec votre partenaire.

Si c’est la première fois que vous faites cela et que votre partenaire est également novice, testez ce que vous aimez et n’aimez pas. C’est le seul moyen de savoir où se trouvent vos limites. Pour commencer le sexe dominant-dominé, ce n’est pas difficile. Demandez-lui si aimerait le faire les yeux bandés ou attachée (légèrement) au lit. A partir de là et après cela, vous augmenterez la notion de domination, seulement si elle est d’accord.

Avoir un mot « clé ».

Parfois, nous devenons vraiment excités quand nous faisons l’amour et ignorons accidentellement l’autre au point de ne pas nous apercevoir quand ils sont mal à l’aise. Vous devez créer un mot « clé », un « safe word » qui donnera le signale de l’arrêt immédiat de la domination. C’est aussi simple que ça. Et vous devez le respecter.

Un mot sûr peut être n’importe quoi. De préférence, un mot que vous n’utiliserez pas pendant les rapports sexuels. Il peut être utilisé à tout moment et les deux partenaires doivent arrêter l’activité sexuelle.

Vous n’avez pas à être dominant tout le temps.

Il y a cette supposition que vous devez être dominant tout le temps quand vous avez des relations sexuelles. Vous n’avez pas besoin d’être quelque chose que vous n’avez pas envie d’être. Si vous vous sentez dominant et que votre partenaire est d’accord, alors soyez dominant. Si vous voulez que votre partenaire soit dominante et qu’elle est d’accord, alors soyez soumis. En partageant cette notion d’échange, la chimie sexuelle restera intense et très chaude.

Les différents stades de la domination dans le couple

Domination douce.

Si vous débutez, commencez doucement. La dominance douce vous aide, vous et votre partenaire, à vous ajuster. Cela peut vouloir dire de coller votre partenaire contre un mur, de parler plus crûment, de mordre, de tirer les cheveux et de maltraiter « gentiment », par exemple en jetant votre partenaire sur le lit, en lui tenant les poignets, etc. C’est doux, et ce n’est pas trop « hard » pour commencer.

Domination modérée.

C’est quand les choses deviennent un peu chaudes. Une fois que vous avez passé le stade de la domination douce, vous êtes plus à l’aise l’un avec l’autre et l’idée du sexe dominant. La domination modérée inclut la fessée, le mordant, le déni d’orgasme, le menottage, et la cire chaude ou le lubrifiant chaud. Comme vous pouvez le voir, c’est un cran de plus après la domination douce et un peu plus rude.

Dominance agressive.

Maintenant, c’est le domaine de l’inquiétant Mr Grey. Si vous ne connaissez pas cette référence, honte à vous. C’est la forme complète du sexe dominant. Cela inclut le BDSM, l’étouffement, le bâillonnement et l’humiliation. Maintenant, c’est une autre étape de la fessée ou de la morsure, alors assurez-vous que votre partenaire est complètement d’accord avec cette idée. Et assurez-vous que vous connaissez tous les deux le mot « clé » de sécurité

Cela peut prendre du temps.

Si vous n’êtes pas habitué à dominer les femmes, alors il faudra plusieurs fois pour  vous y habituer. Premièrement, si vous n’êtes pas sûr, vous serez trop concentré sur vos actions et cela peut vous sembler forcé. Cependant, vous surmonterez votre maladresse après quelques essais, mais si vous ne vous sentez pas bien à ce sujet, alors arrêtez.

Inclure le jeu de rôle.

Maintenant, cela n’a pas à être inclus chaque fois que vous avez un rapport sexuel dominant, mais c’est un « petit plus » amusant et peut être utilisé à n’importe quel moment dans le jeu, qu’il s’agisse d’une domination douce ou plus dure. Votre partenaire a toujours voulu être infirmière ? Eh bien, maintenant, ici, elle peut l’être, sensuelle et dominée… ou dominante. Devenez aussi créatif que vous voulez et choisissez n’importe quel personnage à jouer.

Vous pouvez faire un peu de tout cela en public.

Bien sûr, vous n’allez pas montrer une domination agressive en public, ce qui ferait peur à beaucoup d’enfants et de personnes âgées. Mais montrez quelques formes douces de domination telles que la conversation crue dans le creux de l’oreille, lui mordre la lèvre quand vous l’embrassez. C’est un bon moyen de créer de la tension sexuelle avant de rejoindre la chambre à coucher. De cette façon, c’est encore plus intense.

N’oubliez jamais d’obtenir le consentement de votre partenaire.

Si votre partenaire ne s’attend pas à ce que vous envisagez de faire, par exemple, la bâillonner, cela va être une expérience traumatisante, surtout si elle ne l’a jamais fait auparavant. Il n’y a rien de mal avec le sexe dominant, mais il y a quelque chose qui ne va pas quand vous ne demandez pas la permission à votre partenaire. Respectez votre partenaire et ses sentiments. Alors, rappelez-vous de parler et d’obtenir le consentement.

Maintenant que vous savez comment dominer une femme au lit, il est temps que vous pratiquiez. Rappelez-vous, il s’agit de se laisser aller et d’être en harmonie avec vous-même et votre sexualité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *