Osez la fellation

Petite gâterie, pipe, turlutte… quelque soit votre façon de désigner cet art érotique à part entière, la fellation reste le grand classique du plaisir masculin (mais aussi féminin, la bouche étant une zone très érogène).

La majorité des hommes raffolent de cette pratique au point d’en avoir une image idyllique, symbole d’un rapport sexuel réussi et entièrement satisfaisant. Il faut dire que la bouche, chaude et humide accompagnée d’une langue capable de caresses extraordinaires et de lèvres attirantes déclenche des sensations inégalables proches de l’extase.

Rite sexuel tabou il y a encore quelques années, les mœurs ont tout de même bien évolué jusqu’à démocratiser la fellation dans les préliminaires amoureux. En effet, si auparavant les hommes rêvaient seulement que leur partenaire se jettent à l’eau, aujourd’hui leurs attentes sont bien plus exigeantes : au lieu d’une simple « pipe », les hommes demandent aujourd’hui une « bonne » fellation !

La première étape avant même de se pencher sur l’aspect technique de la fellation – plus compliqué qu’on peut le penser – c’est d’éliminer tous les stéréotypes et préjugés sur les hommes, leur sexualité et la fellation, qui ont depuis des siècles été lourdement inscrits dans notre société.

Oubliez les stéréotypes et préjugés !

La société a toujours eu tendance à gravement dévaloriser le plaisir de l’homme. En effet, pourquoi serait-il juste de penser qu’il est toujours facile de faire plaisir à un homme ou que ces derniers veulent seulement du plaisir instantané et immédiat?

Tout d’abord, il est important de mettre au placard ces idées selon lesquelles « faire une pipe » vous met en position de soumission (à moins que cela s’avère être un aspect dont vous raffolez…).

Même si votre homme a tendance à la jouer façon star porno mains sur votre tête et va et viens (et malheureusement trop d’homme s’éduquent sexuellement via ses mises en scène bien trop éloignée de la réalité…) c’est tout de même vous qui contrôlez sa stimulation sexuelle, qui détenez en votre bouche sa jouissance et surtout les atouts faisant de lui un homme!

Pour limiter ce sentiment de vulnérabilité, de soumission qui pourrait être source d’appréhensions, il ne faut pas hésiter à imposer ses propres limites. Votre fellation sera peut-être un peu moins exotique mais rien ne vaut une petite gâterie réalisée dans le plaisir et la sérénité qu’une autre un peu trop forcée qui risquerait de vous laisser un mauvais souvenir.

La vision négative et sale que l’on peut avoir de la fellation est elle aussi transmise par le côté puritain de notre société. Là encore, si l’on se documente un minimum, on observe que les jeux sexuels buccaux se pratiquent depuis la nuit des temps et font partie des bases d’une vie intime riche et épanouie. Une vision plus ouverte de la fellation consisterait à profiter de tout de ce dont la nature nous a fait cadeau!

Heureusement, selon une étude réalisée par l’INSERM en 2006, les mœurs évoluent. L’image négative des pratiques de la sexualité orale tend à s’effacer peu à peu surtout depuis les années 1970 qui marquent le début spectaculaire de leur diffusion. Ainsi selon cette étude, plus de 80% des femmes déclarent avoir expérimenté la fellation, alors qu’en 1992, 48% des femmes de 55 à 69 ans disaient ne jamais l’avoir pratiqué.

Ultime point de cette partie, mesdames, il est nécessaire de prendre conscience que la fellation au lieu de n’être qu’une simple gâterie pour votre partenaire peut aussi vous procurer beaucoup de plaisir et une délicieuse excitation. Cela se traduit par la notion de « prendre du plaisir en lui en donnant ». La bouche est une zone érogène, et le fait de pouvoir contrôler le plaisir de votre partenaire par des jeux de langues, de mains, des caresses intimes est tout particulièrement excitant. La fellation est aussi une pratique permettant un échange de regards complices venant accroître le désir. Encore une fois, il serait dommage de se limiter aux bases conventionnelles de la sexualité : il ne faut pas hésitez à combiner cette pratique sexuelle avec d’autres délices tels que la masturbation ou encore l’usage de jouets intimes.

Les idées préconçues étant maintenant abattues, il est temps de se lancer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *