les bienfaits de la masturbation féminine

La masturbation féminine, un sujet plus que tabou. La masturbation est pourtant une pratique courante et surtout, normale. Les femmes utilisent différentes techniques pour se masturber et en retirent divers bienfaits, à commencer par l’orgasme. Mesdames, si vous vous sentez coupables de glisser votre main dans votre culotte de temps en temps, rassurez-vous, il n’y a rien de plus normal, de plus naturel et de plus humain.

La masturbation fait partie de la vie !

Célibataires, en couple qui va bien ou en couple qui va mal, les femmes sont plus nombreuses qu’on ne le pense à se masturber. Difficile à imaginer mais la maîtresse de votre petite dernière, votre voisine de 62 ans, votre copine Julie du bureau, votre prof de yoga ou même votre belle mère se masturbent peut-être bien de temps en temps… Et alors ? Aucune honte, aucune moquerie n’a sa place par rapport à phénomène-là.
Bien sûr, il n’est pas question d’aller crier en plein supermarché que vous vous masturbez et en êtes très fière… mais en avoir honte, culpabiliser et se sentir anormale ou nymphomane à cause de ça serait une grave erreur. La masturbation est un geste normal, humain et naturel. D’ailleurs, de nombreux sexologues affirment que les femmes qui se masturbent régulièrement ont une vie sexuelle plus épanouie. La masturbation féminine ne rend ni aveugle, ni sourd, ni débile, ni chauve et ne fait pas pousser les poils du nez avant l’heure !
Alors, qu’apporte la masturbation à la femme qui ose s’y adonner ?

Les bienfaits de la masturbation chez la femme

Bien sûr, la masturbation peut être pratiquée lorsque l’on est célibataire ou en couple avec un partenaire qui traverse une mauvaise phase et qui est donc inactif ou incompétent sexuellement mais bien souvent, la masturbation se pratique en complément d’une vie sexuelle de couple déjà très épanouie. En effet, masturbation chez la femme n’est pas synonyme de manque ou de frustration sexuel.
Le plaisir solitaire apporte aux femmes qui l’ont adopté une autre façon de découvrir leur corps, d’avoir des sensations et de se procurer du plaisir. L’acte sexuel avec son partenaire est certes très jouissif mais le plaisir solitaire l’est tout autant et d’une manière différente. Madame peut se concentrer sur SON plaisir à elle, ne pas se forcer à aller trop vite ou trop lentement, aller à son rythme et faire ce que son corps lui dicte. Elle peut même faire part de ses découvertes à son partenaire afin de rendre leurs relations sexuelles encore plus intenses et satisfaisantes.
Se masturber permet de se détendre, apporte un grand soulagement, une grande délivrance. En effet, au moment de l’orgasme, notre cerveau libère des endomorphines – des hormones qui procurent bien-être et détente. Et, de nos jours, qui boude un petit moment de relaxation, de détachement total ? Le plaisir solitaire aide donc aussi à trouver le sommeil plus rapidement.

Comment les femmes se masturbent-elles ?

La chose primordiale lors du plaisir solitaire reste le fantasme. Il est en effet bien difficile de s’exciter et d’éveiller le désir sexuel si l’on ne s’imagine pas un petit scénario – coquin de préférence ! Car à moins que la préparation d’une charlotte aux fraises réveille la tigresse qui sommeille en vous, il vaut mieux penser à une scène érotique…
La technique la plus courante est bien sûr celle qui consiste à utiliser ses doigts. Allongée sur le dos ou le ventre (plus rare), la femme caresse son clitoris et ses lèvres. Certaines insèrent un ou plusieurs doigts dans leur vagin, d’autres se contentent de stimuler leur clitoris et restent en surface. L’autre main est généralement utilisée pour les caresses (seins le plus souvent, cheveux, ventre, cuisses…) et parfois pour exercer une pression au niveau du bas ventre, ce qui a pour but d’accélérer la venue de l’orgasme. Certaines femmes ayant le clitoris particulièrement sensible se masturbent à travers un tissu (généralement leur culotte). Bien entendu, chacune a sa technique bien à elle, son rythme, etc…
D’autres utilisent un oreiller, une peluche, un coin de canapé, de chaise, une serviette, etc… Elles se frottent alors sur l’objet jusqu’à ce qu’elles jouissent. Les sextoys (godemichés, vibromasseurs…) peuvent aussi participer au plaisir solitaire des dames. Ils sont alors insérés dans le vagin ou l’anus, ou parfois simplement frottés le long des lèvres.
Certaines femmes pratiquent la masturbation dans la douche, grâce au jet d’eau qu’elles dirigent entre leurs jambes… D’autres serrent ou croisent simplement leurs cuisses et contractent leurs muscles fessiers pour se procurer du plaisir.
Chaque femme a sa technique… L’important est finalement d’être épanouie et de ne pas culpabiliser, puisque, rappelons-le, la masturbation demeure un phénomène normal et naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *