De l’intérêt des lubrifiants intimes

Petit focus sur ces produits qui soutiennent la lubrification et facilitent le rapport sexuel comme le plaisir.

Elle survient naturellement lors de l’excitation. La lubrification féminine est due essentiellement à ce qu’on appelle la « transsudation vaginale », un terme étonnant qui signifie tout simplement que les parois vaginales gonflées de sang sous l’effet de l’excitation vont « transpirer » et libérer un liquide issu des vaisseaux sanguins. Mêlé aux autres sécrétions vaginales, celui-ci facilite la pénétration. Le transsudat n’est pas seul à lubrifier le sexe féminin. Deux petites glandes, les glandes de Bartholin, situées à l’entrée du vagin, sécrètent quelques gouttes d’un liquide clair – la cyprine – qui lubrifie l’entrée du vagin. Ainsi transsudat et cyprine facilitent non seulement la pénétration mais aussi le plaisir !

Lubrification naturelle souvent insuffisante

La lubrification varie d’une personne à l’autre. L’une lubrifie plus que l’autre. Mais souvent celle-ci est insuffisante pour de multiples raisons : les changements hormonaux, la prise de médicaments comme les antihistaminiques, les contraceptifs à base d’hormones, les chimiothérapies, les médicaments pour les troubles de l’attention et les antidépresseurs.« De plus la lubrification ne sera pas optimale si on est déshydraté.e, ou si on n’est pas suffisamment excité.e. », souligne le guide de sexualité.

Effets positifs du lubrifiant

Mais ce manque peut être pallié par l’usage d’un lubrifiant. Celui-ci a plusieurs effets. Il peut :

« -réduire la friction douloureuse dans le vagin et/ou l’anus ;

-augmenter l’excitation sexuelle en favorisant l’afflux sanguin dans la vulve, ce qui encourage votre corps à produire son propre fluide lubrifiant (la cyprine) ;

-lubrifier le clitoris, ce qui parfois engendre plus de plaisir sexuel et mène plus facilement à l’orgasme ;

-changer le goût pendant le sexe oral ;

-adoucir la peau du vagin et conserver l’élasticité des parois vaginales. »

Bien choisir son lubrifiant

Reste à choisir le lubrifiant… Le « Guide de sexualité positive » explique aux femmes qu’il en existe à base d’eau avec ou sans glycérine, à base de silicone et à base d’huile. Chacune choisit en fonction de son confort mais en étant informée. Il est intéressant de connaître les caractéristiques de chacun car certains peuvent détruire les condoms, endommager les digues dentaires comme les sex-toys.

Lubrifiant à base d’eau avec glycérine

Ses + : goût sucré et subtil, facile à trouver, abordable, compatible avec les condoms et digues dentaires en latex, ne laisse pas de tache sur les tissus.

Ses : s’assèche rapidement, colle souvent, peut causer des infections à levure chez les femmes qui y sont sujettes et les produits qui contiennent des parabènes ou du propylène glycol irritent parfois les peaux sensibles.

Lubrifiant à base d’eau sans glycérine

Ses + : dure plus longtemps que le lubrifiant à eau avec glycérine, réduit l’irritation sur les parties génitales, compatible avec les condoms en latex, ne laisse pas de tache sur les tissus, a une texture épaisse et confortable. Certains sont recommandés pour le sexe anal.

Ses : goût âcre, achat uniquement en ligne et dans boutiques spécialisées. Ceux qui contiennent des parabènes ou du propylène glycol irritent parfois la peau.

Lubrifiant à base de silicone

Ses + : compatible avec les condoms et digues dentaires en latex, reste actif sous l’eau, sans goût ni odeur, dure trois fois plus longtemps que le lubrifiant à base d’eau.

Ses : coûte cher, difficile à trouver, ne peut être utilisé avec des sex-toys en silicone, doit être enlevé avec du savon si utilisé en grande quantité.

Lubrifiant à base d’huile naturelle

Ses + : abordable, facile à trouver : il est sans doute dans votre cuisine puisqu’il s’agit d’huile végétale, de maïs, d’avocat, d’arachide, d’olive, de beurre ou de gras végétal. Il convient pour les massages dans la région génitale, sans danger pour le vagin, comestible, approprié pour tout type d’activité sexuelle.

Ses : détruit les condoms en latex, laisse des taches sur les tissus.

Lubrifiant à base d’huile minérale :

Ses + : abordable, facile à trouver car il s’agit des huiles provenant du pétrole comme la vaseline ou des lotions pour corps vendues en pharmacie.

Ses : détruit condoms en latex, irrite la vulve et laisse des taches sur les tissus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *