l'orgasme masculin | Désirs coquins

l’orgasme masculin

Pensez-vous que le plaisir sexuel de l’homme repose sur une simple connexion cerveau +pénis= plaisir ? La réalité est un peu plus compliquée que ça, et comporte de nombreuses réactions qui se rejoignent dans la colonne vertébrale.

L’orgasme féminin semble parfois cacher des secrets insaisissables, mais l’orgasme masculin n’en est pas moins complexe. Avant qu’un homme atteigne l’apogée du plaisir, de nombreuses réactions ont lieu dans son corps. Interrogé par le site , l’urologue américain Aaron Spitz explique comment le pénis et le cerveau doivent générer une série de signaux nerveux spécifiques avant d’atteindre l’orgasme.

l'orgasme masculin | Désirs coquinsCes signaux se rencontrent dans une partie précise de la colonne vertébrale inférieure appelée « centre spinal générateur de l’éjaculation », qui débloque ensuite l’orgasme. Mais quels sont ces signaux spécifiques nécessaires pour stimuler la réaction nerveuse ? La sensation du toucher, la pression et les vibrations au niveau du pénis jouent un rôle important, mais la vue serait l’un des sens les plus importants pour éveiller l’attention sexuelle d’un homme, explique le docteur Spitz. Les repères visuels, propres à chaque personne, déclenchent l’excitation. Certaines odeurs, les caresses, les sons érotiques comme les gémissements, le goût, ainsi qu’un mélange de fantasmes sexuels, de pensées et de souvenirs vont contribuer aux connexions du cortex cérébral.

Hormones et contractions

l'orgasme masculin | Désirs coquinsQuand les signaux atteignent les zones profondes du cerveau, l’hypothalamus et l’hypophyse, certaines hormones sont libérées dans le sang. Ces dernières vont déclencher la production de sperme et de testostérone par les testicules. La testostérone va circuler dans le cerveau, en augmentant l’excitation générale, ainsi que la sensibilité à la stimulation sensorielle. Le centre cérébral profond libère également de l’ocytocine, appelée hormone de l’amour, qui apporte la touche finale indiquant au centre spinal générateur de l’éjaculation d’entrer en action.

Quelques instants avant l’apogée, l’urètre se remplit de sperme. Quand l’orgasme commence, les muscles à la base du pénis pressent l’urètre pour pomper le sperme. La plupart des hommes associent ces contractions à la source primaire de leur plaisir orgasmique.

L’éjaculation est-elle synonyme d’orgasme ?

l'orgasme masculin | Désirs coquinsOn considère souvent l’éjaculation comme le point d’orgue de la jouissance et de l’orgasme masculin. Pourtant, l’éjaculation est en réalité une réponse mécanique du corps, un réflexe physiologique. De fait, elle n’est pas nécessairement liée à l’orgasme, qui est lui une sensation à la fois physique et psychique.

Même si cela est rare, sachez qu’il est possible d’avoir un orgasme sans pour autant éjaculer, même chez les hommes. On parle alors d’injaculation : cela consiste à contracter fortement le muscle pubococcygien au moment où l’on sent que l’éjaculation est imminente, afin de la retenir. Cette technique permet d’enchaîner plusieurs orgasmes sans pour autant perdre son érection. 

Comment faire jouir un homme lors d’un rapport sexuel

Il n’y a pas de recette miracle pour atteindre l’orgasme masculin. L’important est d’être à l’écoute des désirs de son partenaire et de son plaisir. Lors d’un rapport sexuel, l’excitation est cependant généralement plus forte que lors d’une masturbation. La pénétration peut alors être l’un des moyens efficaces pour faire jouir un homme.

Pendant le rapport, il est possible d’augmenter son plaisir en pratiquant la technique du « stop and go ». Cette dernière consiste à arrêter les mouvements au moment d’atteindre une forte excitation, juste avant l’éjaculation. Ainsi, lorsque l’on reprend le va-et-vient, le plaisir augmente davantage et provoque un orgasme plus intense. 

l'orgasme masculin | Désirs coquinsLe contact charnel entre les partenaires, les regards et les baisers qu’ils échangent augmentent la tension sexuelle et nourrissent le désir. Il en va de même pour les caresses, qui permettent de stimuler les différentes zones érogènes. En effet, le pénis n’est pas la seule zone sensible : les testicules, les fesses ou encore l’anus sont aussi des parties du corps qui procurent du plaisir lorsqu’elles sont caressées. Un massage érotique peut par exemple permettre de caresser tout le corps et de faire monter l’excitation avant un rapport.

La masturbation peut également être un moyen de faire jouir un homme sans pénétration. Les caresses manuelles sont elles aussi très érotiques et peuvent permettre de moduler l’intensité des mouvements. Tout comme pour la pénétration, il est important d’avoir un pénis suffisamment lubrifié pour que la masturbation soit fluide. Lors de celle-ci, ne négligez pas certaines zones comme les testicules, qui sont aussi une partie du corps très sensible, et qui peuvent augmenter le plaisir de la masturbation. 

La fellation : comment stimuler le pénis par le sexe oral

l'orgasme masculin | Désirs coquinsLa fellation est l’équivalent masculin du cunnilingus. Cette pratique de sexe oral est l’un des moyens pour faire atteindre la jouissance à un homme. Elle consiste à stimuler le pénis par la langue et la bouche en exécutant des mouvements de va-et-vient. Pour autant, elle ne se limite pas à un rythme régulier, et les variations de vitesse sont les bienvenues.

De même, il est possible d’alterner les formes de caresses entre des chatouilles sur le gland, ou baisers sur la verge. Utilisez votre langue pour lécher et titiller les différentes parties du pénis, en gardant à l’esprit que le bout est la partie la plus sensible. Enfin, l’idéal pour la fellation est de ne pas se concentrer uniquement sur le pénis. A l’aide de vos mains, vous pouvez caresser les testicules ou le haut de la verge pendant que vous stimulez le gland avec votre langue. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *