Mon mari, mon sextoy et moi | Désirs coquins

Mon mari, mon sextoy et moi

Beaucoup de mes amies me demandent « comment ça marche, comment on utilise un sextoy ? ». En fait, elles n’attendent pas la réponse « et bien tu le mets dans ton vagin ou sur ton clitoris et modifies les vibrations en fonction de ton plaisir »… Non, ce qu’elles veulent savoir c’est à quel moment, dans quelles situations s’en servir et surtout, comment le concilier avec un mari. Je voudrais donc expliquer une bonne fois pour toutes pourquoi j’ai un sextoy ET un mari.

Imaginez… imaginez, vous êtes dans votre lit avec votre mari, il vous embrasse tendrement et se met doucement à caresser vos fesses tandis que son bassin se rapproche de votre sexe.
Là, pas besoin de vous faire un dessin, vous avez bien compris ce qu’il a en tête. Son caleçon présente en effet une protubérance non négligeable… sa main devient plus lourde, elle se glisse entre vos cuisses pendant que sa langue caresse vos lèvres.

Moi, à ce moment-là, j’ai franchement envie de me laisser aller et de ne plus bouger ! Or, c’est là qu’il faut réagir (pas tout le temps nous sommes d’accord, vive la paresse !) Vous décidez de vous laisser faire, lisez le paragraphe suivant, pour celles qui veulent pimenter ce moment, vous pouvez sauter ces quelques lignes !

Vous avez donc choisi de vous laisser faire. Votre mâle, après avoir exploré votre bouche du bout de sa langue, la fait glisser le long de votre gorge, son sexe le long de votre cuisse et se jette sur vos seins. Après les avoir mâchonnés, mordillés, léchouillés, il reprend sa descente. Mais quand même, depuis le début il s’applique et n’a eu aucun geste en retour : son excitation (pour ne pas être plus imagée) retombe légèrement. Là, il vous fait un cunnilingus puis vous pénètre et vous vous rendez-compte (même si c’était bien), que ça a des airs de déjà-vu… Vous auriez dû choisir l’autre solution !

Je reprends donc mon tableau : sa main entre vos cuisses caressant votre pubis, sa langue dans votre bouche, son pénis en érection contre votre ventre…

Là, vous tendez le bras vers votre table de nuit où se trouve un vibromasseur (dans le tiroir, soyons plus réaliste). Vous le prenez, étalez une noisette de lubrifiant dessus et le glissez entre vos cuisses !

Mon mari, mon sextoy et moi | Désirs coquinsVotre mâle qui y avait la main vous allonge sur le dos et vous met dans la bouche son sexe à lécher et à sucer, alors que vous vous délectez toujours à simplement passer votre god entre vos cuisses.
Vous n’avez jamais eu envie de faire l’amour avec deux hommes à la fois ? sans pour autant jamais pouvoir passer à l’acte et ceci parce que vous n’aimez que votre homme et qu’il en est de toute façon hors de question pour plein d’autres raisons ?! et bien là, c’est comme accomplir ce fantasme de la double pénétration tout en restant avec son seul homme…

Excitée par le mouvement de va et vient du mâle dans votre bouche et du vibro contre votre clito, vous le faites doucement pénétrer en vous.
Là, tout dépend comment il s’allume. S’il a une télécommande (sisi, ça existe et c’est très pratique), vous pouvez la donner à votre mari pour qu’il l’allume et sinon, vous le faites toute seule et le prévenez…
A ce moment-là, mon homme à moi est très excité de me voir me masturber avec un objet…

Votre mari se dégage, vous prend la main et décide lui-même du rythme et de l’intensité de la pénétration. En même temps il explore toutes les autres parties de votre corps, glissant un doigt dans votre bouche, pinçant vos seins et vos fesses, peut-être même en vous pénétrant par derrière (pas forcément avec son sexe, quoique…).
Vous avez compris le principe, c’est lui qui contrôle la jouissance, il peut vous laisser aller jusqu’au bout ou le retirer avant et vous pénétrer fougueusement. Lorsqu’il est sur vous, vous pouvez aussi, après avoir tenté l’exploration avec un doigt, prendre un sextoy et le faire pénétrer doucement dans son anus. Les hommes n’ont pas forcément de penchants homo et pourtant la plupart aiment ça : l’anus est une zone érogène et dotée de leur point G à eux… la prostate.

Me servir d’un objet n’est véritablement excitant que si mon homme est là pour me voir faire ou pour participer. Si mon mari décide de me faire plaisir, à moi seule, il peut me faire venir avec un sextoy (contrairement au cunni) ; et puis il aime me voir, il aime ce pouvoir qu’il a sur moi tout en ayant le recule nécessaire pour en profiter. L’acte en lui-même prend des allures de film pornographique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *