Une technique de pro : la gorge profonde

Prononcez juste ces deux mots « gorge profonde » à votre partenaire et vous verrez très certainement apparaître une belle étincelle au milieu de ses yeux !

Pour certains hommes, cette technique représente l’apothéose. Mais malheureusement cette pratique est relativement difficile à réaliser surtout pour celles qui ont naturellement du mal à contrôler leur réflexe de haut de cœur.

Une fois encore, rien de tel qu’un petit rappel physiologique pour savoir comment son propre corps fonctionne afin de prendre en compte nos réalités physiques pour mieux les détourner.

Lors d’une gorge profonde, le sexe va se loger jusqu’au pharynx qui est la transition entre votre gorge, l’ouverture de la trachée et de l’œsophage. A cet endroit se trouve justement l’épiglotte, un plan de cartilage droit qui régit instinctivement l’entrée de l’air et des aliments. L’épiglotte bloque la respiration lorsque quelque chose reste bloqué dans le pharynx et provoque un soulèvement de l’estomac. Ceci est le processus du haut de cœur, un réflexe naturel afin d’éviter l’étouffement.

Pour réaliser une gorge profonde, il vous faudra contrôler ce réflexe et éviter la sensation d’étouffement.

Quelques astuces pour éviter cette réaction instinctive :

  • Prendre une grande inspiration avant chaque pénétration en « gorge profonde » et expirer lorsque votre partenaire se retire.
  • S’accorder des pauses.
  • Trouver un angle de pénétration adapté. Les positions conseillées sont le 69 ou bien, vous, allongée sur le dos, la tête dépassant du rebord du lit.

Cette technique requiert un certain entraînement, mais le jeu en vaut la chandelle : les plus à l’aise avec la pratique de la gorge profonde arrivent à stimuler le pénis de leur partenaire seulement en contractant les muscles de la gorge autour du gland, au lieu de bouger la tête !

OK, elles ont du s’entraîner, mais l’effet est imparable!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *