Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine ! | Désirs coquins

Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine !

Avoir un orgasme, il n’y a rien de tel pour se détendre et se sentir mieux. Seulement voilà, quand notre partenaire n’est pas là, comment faire pour prendre du plaisir ? En se masturbant, tout simplement ! Découvrez le mode d’emploi de la masturbation féminine pour arriver à la jouissance sans l’aide de personne.

Qu’elle soit manuelle ou par l’intermédiaire d’un objet, la masturbation féminine peut être vaginale ou clitoridienne, ou les deux. C’est cependant la stimulation du clitoris qui remporte généralement la préférence de ces dames. Mouvements des mains, sur un coussin, par des jets d’eau, à l’aide de sex-toys, par la contraction des cuisses : nombreuses sont les manières de se masturber.

Masturbation : ce n’est pas un sujet tabou !

Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine ! | Désirs coquinsPremier point essentiel à mentionner : la masturbation est quelque chose de naturel. Il n’y a aucun mal à se faire du bien ! Pourtant, dans l’esprit collectif, il s’agit encore et toujours d’un sujet tabou, entouré de mythes (selon nos grands-mères, elle rendrait même sourde !).

La masturbation féminine, un sujet plus que tabou. La masturbation est pourtant une pratique courante et surtout, normale. Les femmes utilisent différentes techniques pour se masturber et en retirent divers bienfaits, à commencer par l’orgasme. Mesdames, si vous vous sentez coupables de glisser votre main dans votre culotte de temps en temps, rassurez-vous, il n’y a rien de plus normal, de plus naturel et de plus humain.

Alors pour prendre du plaisir en se caressant, on commence par se rappeler que la masturbation est bonne pour la santé et qu’il s’agit avant tout de se faire du bien. Alors pourquoi s’en priver ?

La masturbation est rarement considérée comme une activité sexuelle à part entière, mais plutôt comme un moyen de compenser l’absence de partenaire. Or, la masturbation n’est pas forcément liée à la frustration. Digitale ou instrumentale, indissociable du fantasme, elle est d’abord, pour la femme, une possibilité d’arriver seule à l’orgasme.

La masturbation est, dans l’enfance et l’adolescence, une pratique naturelle. On ne l’apprend pas. La jeune fille qui porte sa main entre ses cuisses obéit d’abord à un instinct. Ce n’est qu’à l’adolescence qu’elle prend conscience du caractère sexuel de cette activité. L’esprit, dès lors, accompagnera le corps et l’autorisera ou non à assumer cette satisfaction auto-érotique. La culture entre en jeu, et avec elle son lourd héritage de culpabilité. De même que le plaisir sexuel féminin a été mis entre parenthèses pendant des siècles, la masturbation féminine a longtemps été considérée comme tabou. La pratique l’est encore, et cela n’a rien de surprenant puisque le terme même de masturbation provient du latin « manus » (la main) et « stupratio » (action de souiller).

Comment se masturber ?

Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine ! | Désirs coquinsLa femme doit également trouver la position qui lui convient le mieux. Selon l’enquête menée en 2012 sur 3 404 femmes par le psychiatre et sexologue Philippe Brenot, Les femmes, le sexe et l’amour (éd. Les Arènes), elles sont 73,8 % à se masturber par stimulation manuelle du clitoris.

La femme excite avec la main la zone clitoridienne, pratique avec un doigt des mouvements circulaires, ou du haut vers le bas. Elle peut aussi effleurer son clitoris, lui donner des petites tapes légères. Le plus important est de maintenir un rythme continu jusqu’à l’orgasme. Autre technique efficace : placer deux doigts de chaque côté du clitoris et faire vibrer : effet garanti ! Même si un doigt dans le vagin n’est pas nécessaire, cela peut être pratique pour humecter le clitoris à l’aide des liquides naturels.

On se met à l’aise

Le secret d’une bonne séance de masturbation ? Le confort. Pas question de faire cela à la va-vite.

On prend donc le temps de s’installer confortablement, et de s’assurer qu’on ne sera pas dérangé. En coupant son téléphone et en fermant la porte à clé, par exemple !

On se met dans l’ambiance

Pour passer une soirée romantique avec votre partenaire, vous mettez le paquet : playlist romantique, bougies… Pourquoi ne pas faire la même chose pour vous-même ? Quitte à se faire plaisir, autant faire les choses comme il faut.

Créez une ambiance romantique afin de vous mettre dans l’ambiance, vous en retirerez encore plus de plaisir !

On prend conscience de son corps

On l’a déjà dit : le secret est de prendre son temps. Installez-vous dans la position que vous préférez pour vous caresser, respirez et prenez conscience de votre corps. Car la masturbation ne passe pas que par votre sexe !

Caressez vos bras, votre ventre, vos seins, vos fesses, vos cuisses… Exactement comme lors d’une séance de préliminaires. L’objectif ? Faire doucement grimper le plaisir…

Il n’y a pas que le clitoris dans la vie !

Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine ! | Désirs coquinsCertaines femmes ont tendance à penser qu’elles n’auront un orgasme qu’en stimulant leur clitoris. En réalité, c’est toute la zone génitale qui faut caresser pour faire monter le plaisir. Les petites et les grandes lèvres, le clitoris, le point G N’oubliez aucune zone pour maximiser vos chances d’atteindre l’orgasme. 

En sentant monter le plaisir, on a tendance à retenir sa respiration. Mauvaise idée ! Comme en sport, le fait de retenir sa respiration peut bloquer les muscles. En respirant correctement, vous aiderez le plaisir à se diffuser dans tout votre corps.

Essayez aussi de faire des pauses. Lorsque vous êtes sur le point de jouir, arrêtez vos caresses et reprenez doucement. Ce petit manège va faire grimper le plaisir pour un orgasme incomparable.

Et surtout : ne vous prenez pas trop la tête. Il n’y a pas de méthode universelle pour avoir un orgasme. Essayez ce qui vous fait envie jusqu’à trouver la technique qui fonctionne pour vous. L’essentiel est de prendre du plaisir ! 

Si une femme ressent l’envie d’être pénétrée, cela lui suffit-elle pour autant ? A moins qu’elle ignore son propre corps et ne s’identifie au désir de l’homme, elle ne peut généralement avoir un orgasme sans stimulation directe ou indirecte de tout le réseau clitoridien. Et pour cause : le vagin est un organe très peu innervé, donc peu sensible. Le plaisir ressenti par une femme lors d’une pénétration dépend entièrement du clitoris. Selon la sexologue Shere Hite, l’orgasme est toujours dû à la stimulation du clitoris.

La pénétration et le va-et-vient du pénis dans le vagin ne procurent qu’une excitation diffuse. Toutes les femmes vous le diront : un orgasme obtenu sans caresse directe sur le clitoris est beaucoup moins intense.

Le clitoris est l’exact équivalent du gland chez l’homme. La femme jouit grâce au clitoris et à son vaste réseau. C’est, véritablement, l’organe de la jouissance : il est entièrement et exclusivement dédié au plaisir. Freud l’avait déjà compris, sans en cerner entièrement les enjeux. Selon lui, la maturité sexuelle s’atteint, chez la femme, lorsqu’elle est capable de « s’adapter » au désir masculin, et donc jouir de la pénétration ! Une femme qui ne peut jouir sans stimulation du clitoris est donc sexuellement « immature ». Un malentendu que Freud aurait certainement dissipé, s’il avait vécu plus longtemps !

Des jouets pour se faire jouir

Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine ! | Désirs coquinsUn sextoy peut constituer un moyen pratique et rapide pour « orgasmer ». Une femme n’a d’ailleurs pas besoin de faire pénétrer l’instrument dans son vagin : il suffit de le faire vibrer sur le clitoris pour jouir très rapidement ! Certaines femmes peuvent jouir ainsi en deux minutes à peine ! Elles seraient 23,3 %, selon l’enquête de Philippe Brenot, à « orgasmer » par stimulation clitoridienne avec un sextoy.

« Je commence toujours par caresser mon clitoris, explique Anne-Claire. J’aime bien mettre un doigt ou deux dans mon cul. Quand je suis bien excitée, je me sers de mon rabbit. Je l’introduis rarement dans mon vagin, je préfère le faire vibrer sur mon clitoris» Anne-Claire recommande «d’insérer le gode dans le vagin quand on sent l’orgasme arriver. Les muscles se contractent autour, c’est d’autant plus jouissif ! »

Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine ! | Désirs coquinsNaïma aime se masturber en se frottant à un coussin: « je me couche sur le ventre et je place un petit coussin sous mon pubis, explique-t-elle. Je frotte mon sexe, et j’appuie mon clitoris contre le coussin. Je fais des petits mouvements, d’avant en arrière, ou je me caresse les fesses à deux mains, en remuant le bassin de façon circulaire. Quand je sens l’orgasme arriver, j’accélère le rythme… c’est délicieux, et efficace : je jouis en quelques minutes. »

Autre méthode agréable : la masturbation sous la douche. La pression de l’eau doit être réglée au maximum. La femme dirigera le jet sur son clitoris, et accompagnera cette stimulation de caresses sur les seins, les fesses, le vagin. Le gel douche facilite les mouvements des mains, la peau mouillée aiguise les perceptions tactiles…

Mesdames, prenez du plaisir en solo : vive la masturbation féminine ! | Désirs coquinsLes techniques sont innombrables : certaines femmes aiment se regarder dans un miroir, certaines gardent leur culotte, se caressent au travers ou écartent le tissu, d’autres préfèrent être entièrement nues. La position des jambes est aussi importante. Certaines femmes les écartent largement, d’autres préfèrent garder les jambes serrées. Une technique très connue consiste à se masturber simplement en serrant les cuisses. Selon l’enquête de Philippe Brenot, elles sont ainsi 16,4 % à se masturber par contraction des muscles des jambes !

Pour les couples, il est très enrichissant de regarder l’autre se masturber. C’est d’ailleurs un fantasme répandu. Apprenez comment l’autre se donne du plaisir, et vous comprendrez comment lui en donner ! Jouez à placer votre main sur celle de votre partenaire, et suivez le mouvement. Puis, essayez de la remplacer, et de faire aussi bien qu’elle ! Masturbez-vous en couple, vos sensations pendant d’autres pratiques s’en trouveront décuplées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *