l'incroyable histoire du sextoy le plus vendu de tous les temps | Désirs coquins

l’incroyable histoire du sextoy le plus vendu de tous les temps

Les femmes aussi jouissent, se masturbent et assument leur désir. Longtemps ignoré, le désir féminin s’expose dans le documentaire #PLAISIR, de Victoire Mabille et Stéphanie Coquelet, disponible à partir du 10 février sur BrutX. Sextoys, masturbation et transidentité, ce film inclusif aborde sans tabou la sexualité des femmes cisgenres et transgenres et revient sur l’histoire du Womanizer, le sextoy le plus vendu de tous les temps

Bavière, 2012. Michael Lenke, un inventeur allemand, se met en tête de trouver la solution miracle pour procurer un orgasme à une femme. A 65 ans, il découvre que la moitié d’entre elles peinent à l’atteindre et vont jusqu’à le simuler lors de certains rapports. Du fin fond de sa cave, il invente ce qui deviendra l’un des sextoys le plus vendus de tous les temps, le Womanizer, avec des ventes qui ont augmenté de plus de 137% après le premier confinement. Après plusieurs expérimentations, notamment à partir d’une pompe d’aquarium modifiée, il parvient à un savant mélange de vibration et d’aspiration : le sextoy qui aspire le clitoris. Sa femme Brigitte sert de cobaye et teste les différent prototypes, jusqu’à la version finale, mise en vente rapidement. Le couple coule depuis des jours heureux dans leur luxueuse propriété tandis que le Womanizer envahit les chambres à coucher. 

Sortir du prisme de la sexualité hétéro

l'incroyable histoire du sextoy le plus vendu de tous les temps | Désirs coquinsEt cette évolution des mentalités touche aussi ces messieurs qui, à l’image de Michael Lenke, souhaitent combler le fossé entre les hommes et les femmes en matière d’orgasme et de masturbation. «Un client est venu acheter un Womanizer un jour, puis un deuxième le lendemain. On imaginait un cadeau pour sa maîtresse mais non, il nous a avoué qu’il ne supporterait pas qu’un sextoy aussi efficace sur sa femme tombe en panne», sourit Patrick Pruvot du Passage du Désir.

Lisez aussi :  Atteindre le plaisir clitoridien

Dépossédé de son allure phallique, le Womanizer est ainsi perçu de chaque côté du lit comme un objet doux et moins intrusif dans la relation sexuelle. «Cela rassure aussi les hommes car ils ne sentent pas en concurrence directe avec un pénis artificiel, l’intérêt est davantage recentré sur le clitoris plutôt que la pénétration», observe l’historienne Virginie Girod. «On sort complétement du prisme masculin, voire même de la sexualité hétérosexuelle», renchérit la journaliste Flore Cherry.

À travers le portrait de Michael et Brigitte Lenke, le documentaire #PLAISIR revient ainsi sur l’histoire de ce sextoy. Derrière les anecdotes amusantes des essais multiples, c’est l’émancipation sexuelle des femmes qui est en jeu. La masturbation féminine et le clitoris sont trop longtemps restés dans l’ombre. Il est temps de libérer le plaisir féminin. Et c’est ce que fait ce court documentaire en donnant la parole à des femmes différentes : un groupe de quatre amies qui se racontent leurs anecdotes sexuelles plus ou moins drôles, une femme transgenre qui découvre son plaisir après son changement de sexe ou encore un couple hétérosexuel qui repense la sexualité à deux. Un documentaire rempli de bienveillance qui décomplexe avec légèreté et prône l’acceptation.

#PLAISIR (2022), Victoire Mabille et Stéphanie Coquelet. Disponible sur BrutX à partir du 10 février 2022. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.